top of page
  • Photo du rédacteurCeline Casana Reflexobarp

Stop aux sciatiques avec l’OTR !

Dernière mise à jour : 17 janv.




La sciatique, comme la cruralgie et l'arnoldite, est une névralgie, c'est-à-dire une douleur ressentie le long d'un nerf, en l'occurrence, le nerf sciatique. 

Et quel nerf ! C'est le plus long et le plus gros du corps humain vu que son diamètre est comparable à celui de notre pouce. Il chemine des vertèbres lombaires jusqu’aux pieds et s’occupe de la motricité et de la sensibilité du membre inférieur qu’il innerve.








En France, la sciatique concerne 5 à 10 % des patients présentant des douleurs lombaires. Elle est la plupart du temps unilatérale.

 

Mais comment en finir avec votre sciatique grâce à l’ostéothérapie ?


 Quels sont les symptômes et les causes de la sciatique ?


La sciatique se caractérise par une douleur qui irradie le long de la jambe, suivant le trajet du nerf sciatique : région lombaire, fesse, arrière de la cuisse et du mollet puis se terminant dans le pied. Cette douleur peut parfois s’arrêter au genou, on parle de sciatique tronquée.


La majorité des sciatiques est provoquée par une hernie discale. Cependant, d’autres causes peuvent être à l’origine de la compression ou de l’irritation du nerf sciatique :

-        un rétrécissement du canal vertébral (canal lombaire étroit) ;

-        un traumatisme (fracture vertébrale, tassement vertébral) ;

-        l’arthrose ;

-        une infection osseuse ;

-        ou encore des nœuds ou contractions musculaires

Une sciatique peut se manifester sans qu’aucune de ces causes ne soient révélées par les examens complémentaires (radio, IRM, scanner, etc.).


Sciatique : pourquoi faire appel à l’OTR ?


Une sciatique, quand il n’y a aucune pathologie associée, peut être due à des pertes de mobilités articulaires notamment au niveau des vertèbres lombaires et/ou du bassin. Ces hypomobilités peuvent entraîner des tensions musculaires et ligamentaires inhabituelles, et peuvent ainsi générer une sciatique par une compression ou une irritation du nerf sur son trajet.Pour traiter une sciatique, l’ostéothérapeute partira à la recherche de la cause de celle-ci. Il s’agit donc de découvrir la zone où le nerf sciatique est comprimé ou irrité.Son traitement portera sur la libération des zones de compression/irritation situées aussi bien à l’origine du nerf, que sur l’ensemble des structures susceptibles de le comprimer sur son trajet. Il exercera les corrections nécessaires, en adaptant évidemment ses techniques en fonction du patient (âge, antécédents, présence d’une hernie, etc.).


L’OTR est une méthode manuelle douce, qui se focalise sur les tissus mous : fascias, muscles, ligaments, tendons, nerfs, viscère. Pas de craquement, indolore, sans contre-indication, ni effet secondaire, et surtout un effet immédiat : amélioration de 75% de l’état du patient, 80% des disparitions des symptômes entre 1 et 3 séances.


Quelle prévention contre la sciatique ?


  • L’activité physique régulière permet d’entretenir la souplesse et la force musculaire du dos et de l’abdomen. Les exercices doux, symétriques et faisant appel à des étirements sont à privilégier. Un bon équilibre entre les muscles du dos et les abdominaux est essentiel.

  • Prendre conscience de sa posture, le plus souvent possible (debout ou assis). En position assise prolongée, il est conseillé de faire des pauses et se lever régulièrement. Demandez une chaise adaptée (qui soutient bien le bas du dos), et des cales pieds ! Ou consultez les différentes possibilités de posture de yoga.

  • S’accroupir en fléchissant les genoux lors d’un port de charge (lourde ou pas).

  • Attention au surpoids et… à votre hygiène de vie.

  • Une très bonne prévention : l’OTR !




Pour ne plus avoir mal et retrouver votre mobilité, contactez moi au 06 50 53 69 39.


Retrouvez ici les avis de mes clients : Commentaires

27 vues0 commentaire

Comments


logo2

06.50.53.69.39

Uniquement sur rendez-vous

bottom of page