Rechercher
  • Celine Casana Reflexobarp

Bienfaits de la diffusion des huiles essentielles

Mis à jour : févr. 13


Diffuser des Huiles Essentielles (HE) chez soi peut être très bénéfique, mais comment s'y prendre ?

La diffusion des HE a plusieurs buts :

- en prévention de maladies ou pour assainir l’environnement,

- pour une bonne agréable,

- pour le bien-être.




Avant/pendant/après une maladie


Ce type de diffusion a tout son intérêt en hiver, lorsque des vagues de rhumes, grippes ou autres infections ORL se répandent. Surtout si d’autres personnes du foyer sont malades ! En préventif ou curatif, le même mélange agira très bien.

On diffusera par exemple un mélange d’HE de Citron, Eucalyptus radié et Ravintsara. Le Citron est un puissant antiseptique, l'Eucalyptus favoriseres la respiration et le Ravintsara stimule les défenses naturelles.

A tout âge, pour toute la famille.


Pour une odeur agréable


On pense aux agrumes, à l’ylang ylang, etc… Le choix est large !

Attention toutefois à certaines contre-indications, par exemple on ne diffuse pas de l’HE de Cannelle ou de Menthe poivrée. Certaines HE contiennent des phénols et cétones qui sont toxiques !


Pour le bien-être


  • Rien de tel, par exemple, pour éloigner les moustiques que la diffusion d’HE de Citronnelle. On peut même en mettre un peu sur la peau diluée dans une huile végétale, quelques gouttes par ci par là ou vaporisée sur les vêtements si vous n'aimez pas en mettre sur la peau (un test cutané 24h avant est toujours recommandé),

  • C'est également un réel plaisir de savoir qu'il y a des HE calmantes et apaisantes. Comme la Lavande vraie (fine) et certains agrumes comme l’Orange douce et la Mandarine ou encore la Camomille noble,

  • La menthe poivrée vous reconcentre au boulot ou sur la route ( !!! interdite sur les enfants de moins de 6ans),

  • Le Romarin a cinéole vous boost pour la journée,

  • Le Pin sylvestre vous protège des microbes ambiants,

  • L'ylang-ylang est aphrodisiaque,

  • Le Citron tonifiant,


Quand, comment et dans quelles pièces ?


Il est d’abord fondamental de ne pas chauffer les huiles. Non seulement elles perdent leurs vertus mais la chaleur peut avoir une action délétère sur les molécules. On ne diffuse en aucun cas en présence d’enfants, de femmes enceintes ou allaitantes, de personnes qui ont des pathologies respiratoires (et notamment de l’asthme) ou d’animaux de compagnies !

On ne diffuse jamais non plus durant le sommeil, au risque de le perturber. Si l’on souhaite diffuser une huile désinfectante ou apaisante dans une chambre, on arrête la diffusion 30 minutes avant de se coucher.

Enfin dernière grande règle : on ne diffuse jamais dans l’atmosphère des huiles irritantes. Toutes celle qui piquent lorsqu’on les respire ou lorsqu’on les dépose sur la peau ne doivent pas être utilisées. Comme citées précédemment, je pense à la Cannelle et à la Menthe poivrée, cette dernière étant neurotoxique. Si ces huiles sont présentes dans des préparations toutes faites, on peut y aller car ce sera en très petite quantité.


Vous pouvez mettre votre diffuseur dans toutes les pièces de la maison, au travail, dans la voiture :

  • Assainir une pièce : matin, midi et soir, 15 minutes. Ou dès que le malade revient à la maison....

  • Pour l'odeur : avant que vos invités n’arrivent ou juste pour vous, suivant la demande.

  • Au travail : de temps en temps également. Début d'après-midi pour le petit coup de pompe. Attention aux collègues... ils n'aiment peut-être pas l'odeur et les effets des HE ne leur conviennent peut-être pas (hypertension, nervosité, appétit…)


Il y a plusieurs procédés pour la diffusion :


  • Le meilleur est la voie sèche, aussi appelée nébulisation. Les huiles sont déposées dans un diffuseur, généralement doté d’une jolie verrerie, et son fractionnées en micro-particules qui vont s’épanouir dans l’air. Si l’on utilise les HE dans un but thérapeutique, pour désinfecter une pièce par exemple, c’est le moyen le plus performant.

  • Le second type de diffuseur qui fonctionne également très bien est à ultra-son, on lui ajoute de l’eau : il dégagera de la vapeur d’eau chargée de molécules aromatiques. Ce type de diffusion est plus doux. Dans les deux cas, on n’utilise jamais plus de 30 gouttes d’HE par séquence de diffusion, qui ne doit pas durer plus de 15 minutes par séquence de 2 heures. Au-delà, la pièce sera saturée de molécules aromatiques. Ce n’est pas dangereux en soi, mais cela peut entraîner certains désagréments comme des nausées ou des maux de tête.


Profitez ! Respirez !

"Avant de choisir une huile pour la diffuser chez soi, il faut la sentir au flacon. Si on ne l’apprécie pas, il ne faut pas se forcer, même s’il s’agit de désinfecter une pièce."